En bus magique (Série : « Les moyens de transport et moi, un rapport compliqué »)

Episode mémorable à Valence, suite à un retour précipité à Paris en OUI GO réservé en dernière minute sur Internet et dont le prix particulièrement bas m’avait conduite à penser que je rentrais en bus SNCF et non en TGV low cost. Que le temps de trajet soit identique en bus ou en TGV (2h10) ne m’avait posé aucun problème. D’autant que l’arrivée s’effectuait à Marne-la-Vallée et non à Paris centre. La plausibilité n’étant de toute façon pas toujours mon sujet de préoccupation majeur.

Satisfaite de ma réservation express, j’avais lu avec attention les précautions pour le voyage. A savoir que «pour faciliter la fluidité de l’embarquement, je devrais me présenter à la gare 30 minutes en avance pour le contrôle de mes billets et de mes bagages».

J’étais par ailleurs autorisée à «emporter gratuitement un bagage à main (dimensions 36x27x15cm), ainsi qu’un bagage cabine (dimensions 55x35x25cm)». En cas d’excédent, l’option bagage supplémentaire serait nécessaire.

Mon sac à dos dépassant la taille autorisée mais ne voyant nullement l’intérêt de payer moins cher mon billet pour dilapider l’argent ainsi économisé dans un supplément bagage, j’avais prévu de le rouler en saucisson sous mon bras, ni vu ni connu, je t’embrouille, au moment de grimper dans le bus magique. Je visualisais bien la scène au moment de l’embarquement (eh, parler d’embarquement pour un bus, ça devait être un bus chic et choc !).

Le lendemain, comme prévu, j’étais arrivée en avance à la gare. Bizarrement, il s’agissait de la gare TGV et non routière. Pas désarçonnée pour deux sous, j’avais attendu que la file d’attente se remplisse un peu pour passer inaperçue. Le contrôleur qui vérifiait les billets ne se souciait pas du tout des bagages, ce qui me surprit. Une fois passé ce contrôle, nous avions alors dû prendre un escalier mécanique, sur le même modèle que l’accès à l’Eurostar en Gare du Nord, pour nous rendre sur le quai. Sur lequel plusieurs passagers attendaient déjà. J’avais alors demandé à une dame si elle savait s’il y aurait des toilettes «à bord». Un peu étonnée par ma question, elle m’avait répondu que oui, bien sûr. Chouette !

Le bus allait bientôt arriver. L’écran affichait l’horaire prévu, pas de retard donc. Quant à moi, j’étais au taquet et pas peu fière d’avoir passé le premier filtre sans difficultés. En revanche, en y regardant de plus près, il était noté à l’écran qu’il s’agissait d’un TGV et non d’un bus.

Mon premier réflexe fut de me dire qu’il était étrange d’avoir prévu un bus ET un TGV au même horaire pour la même destination et, qui plus est, sur le même quai. Lequel des deux passerait en premier ? (UN BUS Qui Circule SUR UN RAIL DE TGV, ouh ouh, SYLVIE ??!!).

J’étais quelque peu agacée que la SNCF ait affiché à l’exacte même heure le passage du TGV et du bus, ce qui est matériellement impossible donc malhonnête de leur part.

Le TGV se présenta en premier. Tentée par le luxe et ignorant avec combien de retard le bus se présenterait (au minimum le temps nécessaire pour libérer la voie du TGV), j’avais décidé, fourbe, que j’allais monter dans le train et une fois à l’intérieur, je dirais au contrôleur que je n’avais pas compris, que j’avais mal interprété mon billet et confondu TGV et bus (je suis un vrai génie, quand je m’y mets).

Une fois installée (cool, j’avais même un trouvé une place dont le numéro correspondait au numéro qui m’avait été attribué pour mon siège dans le bus), j’avais tout de même remarqué un nombre inhabituel de gueux pour un TGV, dont je faisais partie avec mon bagage roulé à mes pieds et mon air coupable. Dans tous les cas, je me suis faite discrète une bonne partie du trajet, bien calée dans mon siège, mon saucisson à mes pieds.

Le contrôleur n’est jamais passé et c’est bien dommage. J’aurais pu me détendre car ç’aurait pu être l’occasion pour moi de comprendre que je ne grugeais rien ni personne car j’avais réellement un billet OUI TGV low cost et non un billet pour un bus imaginaire.

Publié par Sylvie Seksek

Mon blog sur l'autisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :